Rechercher
  • orele

La blessure d'Humiliation

Mis à jour : avr. 25

Éveil de la blessure : entre un et trois ans avec le parent qui réprimait toute forme de plaisir physique. Cette blessure peut être vécue avec un des parents, celui qui s'occupait du développement physique et sexuel de l'enfant, ou avec les deux. Enfant qui a souffert d'humiliation de la part d'un parent pour avoir eu du plaisir avec ses sens. Sa liberté a été brimée par l'attitude répressive et méprisante. Il a vécu de la honte face à ce parent.


Masque : masochiste

Sa plus grande peur : la liberté

Vocabulaire : digne, indigne, petit, gros, je suis pris, cochon, salope, sale, etc.

Attitudes et comportements de la blessure ainsi que du masque activé :


  • Le masochiste a une belle âme de missionnaire, mais il la manifeste souvent par peur.

  • Il semble croire que "Dieu" (ou le gardien de la morale de la famille) l'observe et le juge sans cesse. Il fait tout pour être digne aux yeux de "Dieu" ou de ceux qu'il aime. Il croit que pour être spirituel et digne, il doit alléger la souffrance de l'humanité. C'est pourquoi il se fait un devoir de servir tous ceux qu'il aime, les faisant passer avant lui. Le masochiste a de la difficulté à se laisser materner.

  • Il a beaucoup de retenue dans ses paroles, ayant appris qu'il n'a pas le droit de dire des choses qui pourraient nuire aux autres. Il est même porté à excuser les autres.

  • Il ne veut pas reconnaître sa sensualité ainsi que son amour des plaisirs associés aux sens.

  • Il refoule les pulsions associées à ses sens, car il a peur de déborder et d'avoir honte. Il a aussi peur d'être puni s'il jouit trop de la vie.

  • Possibilité d'histoires d'ordre sexuel dans son enfance et adolescence.

  • Il brime sa liberté en faisant passer les besoins des autres avant les siens, manquant ainsi de temps pour jouir de la vie. Il croit que jouir de ses sens l'éloigne de sa spiritualité. De plus, il ne veut pas être jugé de sans-cœur.

  • Il est attiré par (ou ne se permet) que des petites choses, car il ne voit pas sa grandeur d'âme.

  • Il s'arrange pour ne pas être libre, car pour lui, « être libre » signifie « être illimité et avoir trop de plaisir ».

  • Il connaît ses besoins, mais ne les écoute pas, croyant qu'il doit se sacrifie.

  • Il se sent facilement malpropre ou indigne. Il se dégoûte même parfois.

  • Il compense et se récompense souvent par la nourriture, se faisant croire qu'il en jouit, mais sa culpabilité et sa honte lui font perdre cette jouissance.

  • Il grossit facilement pour se donner une raison de ne pas jouir de ses sens.

  • Il a le don de faire rire les autres en se prenant en dérision, s'humiliant ainsi.


Description du corps physique:


• Surplus de poids qui est tout en rondeur

• Taille courte

• Visage rond, ouvert

• Grands yeux ronds, ouverts et naïfs d'un enfant

• Gros cou

• Bosse de bison dans le haut du dos

• Partie du corps ronde ou rondelette S'habille souvent serré, ce qui accentue les rondeurs

• Tâche fréquemment ses vêtements

• Voix mielleuse



La voie de la guérison :

  • Reconnaître que l'on a eu honte de soi-même ou des autres et que certains ont pu avoir honte de nous. Regarder les faits sans se voiler la face. Prise de Conscience.

  • Considérer ses besoins avant d'aider les autres et ne pas les humilier en faisant tout à leur place.

  • Se rendre compte à quel point on se rabaisse injustement, sans aucune justification valable.

  • Pardonner aux autres et à soi-même afin de s’aimer.

La question à se poser :


« A-t-on vraiment besoin de plaire pour vivre ? »




Sources : Lise Bourbeau

0 vue

©by Orele soins énergétiques.