Rechercher
  • orele

L'effet miroir

C'est un phénomène de résonance entre l’extérieur et l’intérieur. Cet effet utilise notre capacité à être touché émotionnellement par des éléments extérieurs à nous. Il part du principe que chaque situation vécue et le ressenti qui l’accompagne est l’effet d’une cause qui se trouve à l’intérieur de nous-même. On parle d’effet miroir parce que l’autre, ou la personne en face de nous, agit d’une manière qui nous renvoie à notre propre réalité. Cette réalité peut être positive ou négative, mais l’autre l’a simplement projetée en adoptant une posture qui nous réjouit où nous agace. L’autre devient alors notre miroir.


L’effet miroir conditionne notre vie, nos croyances, et nos relations avec les autres. Chaque fois qu’une situation vous agace ou vous réjouit, comprenez avant tout que la personne en face de vous n’est pas le problème.

Quand je vois que l’autre est égoïste, c’est en fait ma part d’égoïsme qui me parle. Parfois j’admire le talent d’une personne, c’est une invitation à me connecter à mes propres talents. L’autre au sens large, est un reflet de moi. De manière plus globale, la réalité qui m’entoure illustre ce qui est présent en moi. Si je ne suis pas satisfait avec ce que je vois autours de moi, je peux commencer par changer ce qui se passe en moi.


Les autres vous montrent simplement ce qu’il faut faire pour que votre vie soit plus riche, mieux structurée et plus agréable.

Vous pouvez appliquer la justesse de l’effet de miroir dans la vie de tous les jours. C’est particulièrement important lorsque vous éprouvez des sentiments d’agacement, d’irritation, de colère, ou encore lorsque vous éprouvez un sentiment d’injustice.


Peut-être avez-vous du mal à contenir vos émotions parce que vous vous prenez trop au sérieux. Les autres auront alors l’impression que vous êtes susceptibles. Ne vous dites pas tout de suite que c’est leur faute. Analysez-vous. D’où vient ce sentiment ? De l’impression que vous vous prenez trop au sérieux et n’aimez pas être contrarié ?

Peut-être détestez-vous une collègue un peu délurée parce que vous avez grandi avec l’idée qu’une femme doit avoir une certaine posture : parler peu, rester discrète, ne jamais rire aux éclats... Cette personne qui est différente de vous, en quoi son attitude est-elle vraiment offensante ? Peut-être vous apprend-elle à sortir un peu de vos habitudes de pensée.


L’effet miroir aide à mettre en lumière les schémas égotiques, de décrypter les conditionnements inconscients, afin de « mettre en lumière » les émotions refoulées.


Méthode pour utiliser l’effet miroir ( Byron Katie, the work)

Elle consiste à écrire une poignée de critiques tournées vers une personne de son entourage.

Ensuite, on passe chacune des critiques devant ces quatre questions :


- Est-ce vrai ?

- Pouvez-vous être absolument sûr que c’est vrai ?

- Comment réagissez-vous quand vous croyez cette pensée ?

- Qui seriez-vous sans cette pensée ?


Puis trouvez 3 opposés à votre pensée. Puis trois exemples pour prouver que le contraire de ce que l’on croit est également vrai.

La prochaine fois qu’une personne vous irritera, questionnez-vous : A-t-elle simplement déclenché en vous une émotion occultée ? une croyance ?

N’est-elle pas simplement un vecteur d’une prise de conscience ?


Concevoir que les paroles de l’autre, ses attitudes, ses gestes… sont l’exacte retranscription inversée de l’énergie « inconsciente » que vous émanez et que vous avez besoin de voir pour en prendre conscience.

Ce miroir permet à chacun de s’ouvrir à sa propre vérité pour accepter de voir celles des autres et inversement.





Sources : Penser et agir

22 vues

©by Orele soins énergétiques.